Pour les 30 ans de l'élection de François MITTERRAND à la présidence de la République, le 10 mai 1981, j'ai consacré une tribune, volontairement provocatrice, parue sur le site du journal Le Monde, dans laquelle je dénonce le triste héritage politique, économique et moral laissé par les socialistes dans la foulée du 10 mai 1981 et la curieuse nostalgie (du pouvoir ?) qui s'empare des drôles d'héritiers putatifs de l'homme de Jarnac. J'ai également répondu à une interview sur la télévision locale TV Fil 78.

Lire la suite