En tant que Président du groupe d’étude sur les PME, j’ai déposé, ce Mercredi 12 octobre, un amendement visant à créer un nouveau PEA, baptisé « PEA-PME », spécifiquement dédié à nos petites et moyennes entreprises. C’est un enjeu fondamental pour la France : il faut, en effet, davantage orienter l’épargne des Français (16,1% des revenus en 2010, un taux très élevé !) vers le poumon de notre économie (nos PME sont un formidable gisement d’emplois et de croissance). Il faut aussi anticiper la raréfaction pour nos PME du crédit à long terme du fait des nouveaux ratios bancaires (« BALE III ») et donc diversifier leurs sources d’approvisionnement en capital (93% de leur financement est actuellement dû au crédit). Même si l’amendement a été rejeté, à quelques voix près, par la Commission des Finances, l’urgence de la situation du financement de nos PME commence à être mieux prise en compte. Face à ce sujet majeur pour notre économie, je ne relâche pas mes efforts : ainsi, je déposerai dans quelques jours un autre amendement visant à favoriser leur financement...