Dans la 11ème Circonscription des Yvelines, on n'a jamais connu une campagne aussi difficile. Depuis le parachutage de Benoît HAMON, idéologue parisien qui incarne l'aile la plus à gauche du PS, les provocations se multiplient, notamment à Trappes : attitudes intolérantes et agressives de militants débarqués d'on ne sait où ; apposition de drapeaux du PS sur les stands du marché ; incitation à la haine ; arrachage organisé et systématique de mes affiches sur les panneaux officiels, ce qui est un délit puni par la loi... Il y a 8 jours, j'ai même dû faire appel à la police pour assurer la sécurité de mes sympathisants. Du jamais vu ! On connaît ces vieilles méthodes de la gauche extrême... Cette façon violente de faire la politique n’est pas la mienne. Pour autant, je ne cède aucun pouce de terrain à ceux qui prétendent expulser de Trappes tous ceux qui ne partagent pas leurs idées. Je poursuis donc sans relâche ma campagne de proximité, pour mes idées et la démocratie, dans toutes les communes de la circonscription, en appelant chacun à reprendre ses esprits.

Lire la suite