Bois d'Arcy - Elancourt - Fontenay-le-Fleury - Le Mesnil Saint-Denis - La Verrière - Saint-Cyr-l'Ecole - Trappes
Maire d'Elancourt, ancien Député

Bienvenue sur blog qui traite de mon travail, de mon actualité et de mes propositions pour l'avenir de notre pays.

Aux côtés des habitants de la 11ème circonscription, je continue mon combat pour l'éducation, pour la sécurité, l'emploi et pour notre niveau de vie.

Pour m'écrire

Parcours
Page parlementaire

Lettres du Député

Mai 2011
Mars 2011 (Trappes)
Décembre 2010
Mai 2010
Juin 2009

Rapports

Réussir l'école numérique

Budget 2011 (Défense)
Budget 2010 (Défense)
Budget 2009 (Défense)
Budget 2008 (Défense)

25 octobre 2013

Rythmes scolaires : mon interview sur TV Fil 78




Ce 24 octobre 2013, j'étais en direct sur le plateau de TV Fil 78 pour faire le point sur mon action contre la réforme Peillon des rythmes scolaire : ma pétition en ligne, et ma proposition faite aux autres Maires de rejoindre le"Collectif des Maires contre la réforme des rythmes scolaires" (collectifdesmaires@gmail.com). Il est nécessaire de se mobiliser en masse pour faire monter la pression sur le Gouvernement avant le prochain Congrès des Maires de France, prévu fin novembre. Le Ministre Vincent Peillon est aujourd'hui fragilisé par l'échec patent de cette réforme bancale, mal préparée et infinançable, qui mécontente à la fois les professeurs, les parents d'élèves, les syndicats, les animateurs, les associations, et fatigue les écoliers. La sagesse serait qu'il reconnaisse son erreur et remette tout à plat en annulant son décret.

13 octobre 2013

Rythmes scolaires : sur LCI face à la Ministre George-Pau LANGEVIN



Samedi 12 octobre 2013, j'étais sur LCI, face à la Ministre de la Réussite éducative, George-Pau LANGEVIN, à propos de la fameuse réforme "Peillon des rythmes scolaires, contre laquelle j'ai lancé une pétition que je vous invite à signer. En effet, la réforme des rythmes scolaires est infinançable (1 à 2 Mds € de nouvelles dépenses publiques), inefficace sur les résultats scolaires et injuste entre les communes. Elle entraînera une hausse mécanique des impôts locaux (jusqu’à 5 points d’impôts en plus !) dans un contexte de ras-le-bol fiscal des Français. Elle divise le corps enseignants, inquiète les familles et fragilise les collectivités locales. Maire de terrain, je travaille dans ma commune d'Elancourt sur les évolutions de la pédagogie grâce aux outils numériques. Cette révolution de l'enseignement aura des impacts bien plus positifs sur les résultats scolaires des petits Français que la réforme des rythmes scolaires, non prioritaire, qui est en décalage avec le rythme des familles.

10 octobre 2013

Journalisme : quand le manque d'impartialité pose problème...



Certains d'entre vous ont vu ce pseudo reportage sur le site Internet de LCP. Il est malheureusement aisé de manipuler des images pour "faire le buzz"... Mais la journaliste en question a manqué, en sa qualité de professionnelle "impartiale", de donner quelques éléments de contexte... Envoyée pour faire un reportage sur ma pétition contre la réforme PEILLON des rythmes scolaires, elle s'est d'abord offusquée, dans mon bureau, que je puisse m'opposer à une mesure du gouvernement (contestée pourtant par des Maires de toutes tendances). Elle m'a même vanté les résultats des socialistes sur la "compétitivité des entreprises" (!?!). Je lui ai alors dit ce que je pense des journalistes-militants et du problème démocratique que pose la sur-représentation des journalistes de gauche (entre 80 et 90% selon les quelques sondages réalisés, notamment par Marianne...). Comme elle est arrivée avec une heure de retard, nous avons manqué la sortie d'école de 11h30 où elle devait recueillir des témoignages de parents. En attendant la rentrée de 13h30, j'avais proposé de l'inviter à déjeuner. Elle a décliné, m'expliquant qu'elle avait rendez-vous avec le conseiller municipal socialiste pour l'interviewer. Mais quelle n'a pas été ma surprise de la voir revenir à l'école, flanquée de l'élu socialiste en question et d'une militante ! Du jamais vu ! C'est dans ce contexte que mon opposant m'a invectivé devant les familles, et que j'ai évidemment dit ma façon de penser à cette drôle de professionnelle. Laquelle est d'ailleurs repartie en voiture... avec les militants PS ! Naturellement, le soir-même, le fameux extrait, rapidement monté (il y avait urgence !), se retrouvait sur le site Internet, alors que le véritable reportage de LCP n'est passé que le lendemain soir... Elle a choisi le passage où je réagis vivement, mais en ayant pris soin de couper la provocation qui précède et qui en est la cause... Curieux hasard, ces images ont été relayées, dans un tweet, par le chef de cabinet adjoint de mon adversaire aux dernières Législatives (son dernier tweet datait du... 26 août), le ministre socialiste Benoît HAMON. Cette démarche journalistique inédite prouve, malheureusement, l'engagement politique que je dénonce. Beaucoup d'élus de droite m'ont d'ailleurs fait part de leur ras-le-bol vis-à-vis de l'hostilité dont ils sont victimes - sûrement en toute bonne foi - de la part des médias. Mais, les journalistes, notamment du service public, sont-ils seulement conscients de l'atteinte à la pluralité d'opinions que provoquent leur formatage idéologique, leur "bain culturel" bien-pensant qui induit ce mode de pensée à sens unique, et leur endogamie politique ? Et que proposent-ils pour améliorer la situation ?

8 octobre 2013

Interview sur France 5 contre la loi Peillon



Ce lundi 8 octobre 2013, j'étais invité sur France 5 par Axel de Tarlé, dans son émission "C A DIRE", pour expliquer mon opposition à la loi Peillon sur les rythmes scolaires : cette réforme a été mal préparée, elle est incohérente, injuste et non financée. Ce n'est pas sérieux de faire supporter ainsi de nouvelles dépenses aux communes, sans aucune assurance d'efficacité, car aucune d'études d'impacts sérieuse n'a été menée.

2 octobre 2013

Mon interview sur France Inter contre les rythmes scolaires



J'étais, ce matin, l'invité de Patrick Cohen dans le 7/9 de France Inter
consacré à la réforme Peillon face à Yves Blein, Député-maire de Feyzin, porte-parole du groupe PS sur les rythmes scolaires. Fort du succès de la pétition que j'ai lancée contre cette réforme mal préparée, non financée et inefficace, je continue la mobilisation avec mes collègues Maires pour obtenir l'abandon de ce projet déraisonnable et annonciatrice de hausses des impôts locaux.

1 octobre 2013

Interview TV FIL : ma pétition contre la loi Peillon



A quelques jours du Congrès des Maires de France, la pétition que j'ai lancée pour demander le report de la réforme Peillon sur les rythmes scolaires fait écho aux remontées inquiétantes du terrain dans les - rares - communes qui ont déjà appliqué la réforme : incohérence des emplois du temps, fatigue des enfants, désorganisation des familles, insuffisance des activités, manque de formation, coût exponentiel par rapport aux prévisions (1,5 million d'euros annoncé à Trappes !), avec, à la clef, une augmentation des impôts locaux !