Ce vendredi 25 avril 2014, j'étais invité en direct sur le plateau de i Télé pour réagir aux propositions d'aménagements du décret "Peillon" sur les rythmes scolaires annoncées par le nouveau Ministre de l'Education nationale, Benoît HAMON. Même si ces propositions peuvent sembler habiles, elles ne règlent absolument pas les problèmes de fond que pose cette réforme : elle est inefficace, inégalitaire et, surtout, non financée ! La sagesse serait de revoir totalement ce décret, plutôt que de le bricoler, et, en attendant, de reporter d'un an son application obligatoire pour toutes les communes, ou de laisser le libre-choix aux Maires. Le bon sens et le dialogue (promis par le Premier Ministre) doivent prévaloir.