Ce lundi 26 mai 2014, au lendemain du séisme provoqué par les résultats des élections européennes, avec la victoire du Front National et la déroute du Parti socialiste j'étais invité sur le plateau de http://lci.tf1.fr/ pour réagir à l'affaire Bygmalion et à la déclaration télévisée de François HOLLANDE. J'ai dit combien la posture peu lisible du Président de la République manque de sincérité, dans la mesure où il n'a pas le courage de réformer le pays en rompant, une bonne fois pour toutes, avec les vieilles lunes socialistes étatistes qui bloquent la compétitivité de notre pays.