Ce 17 juin 2014, j'ai été invité sur LCI par Michel FIELD pour donner mon analyse de l'application forcée de la réforme des rythmes scolaires par Benoît HAMON, Ministre de l'Education Nationale. La réforme a été vidée de tout son sens : c'est devenu désormais la réformette des "5 matinées", avec des "récréations Hamon" dans beaucoup de communes de France. Tout cela coûtera cher au contribuable (entre 1 et 2 milliards d'€) pour des résultats inexistants : cela restera comme un des grands échecs de l'Education Nationale de ces 20 dernières années. Naturellement, je continue de demander une vraie évaluation scientifique de cette réforme et la vérité sur son coût réel.