On sait malheureusement que certains sont prêts à tout en politique. Y compris à manipuler des esprits fragiles. Cela vient de se vérifier, à mon détriment, juste avant le 1er tour des Législatives, avec la distribution (débutée juste avant et prolongée après la fin de la campagne officielle) d'un tract ignominieux signé par une élue d’Élancourt, exclue de la majorité municipale pour son attitude irrespectueuse avec les Élancourtois, en voie d'exclusion de l'UMP. En se revendiquant sans droit de l'UMP, cette personne se livre à une entreprise de trahison uniquement justifiée par des considérations personnelles qu'elle se garde bien de livrer aux électeurs : une affaire délirante de rivalité mal placée entre deux associations de danse, doublée d'une confusion totale entre les rôles d'élue et de présidente d'association. Ayant refusé de céder à son chantage (l'évincement complet d'une des 2 associations de toutes les salles municipales) et ayant essayé de lui faire entendre raison, je suis l'objet - comme d'autres élus (dont certains ont déposé plainte) - d'une vindicte devenue totalement irrationnelle. Et voilà à présent que cette personne signe des tracts manipulatoires, diffusés à grande échelle, dans un style et une limpidité qu'on ne lui connaissait pas... En réalité, c'est le fameux procédé qui consiste, pour un candidat, à faire porter des attaques par quelqu'un qui, n'étant même pas candidat, ne devrait pas participer à la campagne électorale. Dès lors, deux questions s'imposent : qui a financé cette opération ? Et surtout, à qui profite cette manipulation frauduleuse ?...

Lire la suite