Ce mercredi 13 juin 2012, j'ai participé à un face à face télévisé avec Benoît HAMON sur BFM Business Paris. Mon concurrent socialiste a curieusement gommé l'extrémisme de ses idées politiques et économiques en se présentant quasiment comme un social-démocrate et en redoublant d'amabilité à mon égard. Cela ne fait pas oublier que nos programmes divergent totalement : Benoît HAMON est un amoureux de la dépense publique et de l'impôt ; pour ma part, je suis convaincu que ce sont les entreprises qui créent la richesse et les emplois, l’État ne faisant que redistribuer (ce qui est plus facile).