On assiste depuis quelques jours à un déchainement délirant à propos du retour dans leurs pays de Roms campant dans des conditions insalubres et indignes. Or, en faisant évacuer ces campements illégaux, le Gouvernement ne fait qu'appliquer la loi française et le droit européen. Il faut savoir que ces expulsions se font régulièrement depuis des années et que, si elles ne règlent certes pas le problème de fond, elles permettent tout de même de réguler un phénomène qui engendre autant de délinquance que de misère. A ceux qui prônent une générosité irresponsable qui, au bout du compte, n'engendre que du malheur, je me permets de rappeler qu'il est de notre devoir de lutter contre les trafics criminels (exploitation des femmes et des enfants, travail forcé, trafics d'animaux, vols...) qui se cachent souvent derrière le paravent de la mendicité organisée par certains "parrains" aux portes de nos gares, aux abords des feux rouges ou dans nos centres-villes. La fermeté, humaine et républicaine, est donc une nécessité, et les comparaisons historiques déplacées de certains esprits militants sont totalement scandaleuses. Car, contrairement aux allégations mensongères d'une certaine gauche, aucune communauté n'est stigmatisée en tant que telle : seule l'illégalité des situations individuelles est dénoncée. Mais, il faut aussi savoir aller au-delà de l'application de la loi, et c'est justement ce que fait le Gouvernement en agissant, sans relâche, au niveau européen pour une meilleure intégration des Roms chez eux (Roumanie, Bulgarie) afin d'en finir avec leur histoire marquée du sceau du drame et de la pauvreté. Je reproduis, ci-après, la tribune intitulée « Roms : la liberté de circuler, le devoir d'intégrer. Réponse à nos amis roumains. » que Pierre LELLOUCHE, Secrétaire d'Etat chargé des Affaires européennes, a consacrée hier dans Le Figaro à ce sujet. Dans ce genre d'affaires complexes, gardons-nous des raisonnements trop simplistes. Et continuons à agir tout à la fois avec le cœur, le droit et... la raison !

Lire la suite