Bois d'Arcy - Elancourt - Fontenay-le-Fleury - Le Mesnil Saint-Denis - La Verrière - Saint-Cyr-l'Ecole - Trappes
Maire d'Elancourt, ancien Député

Bienvenue sur blog qui traite de mon travail, de mon actualité et de mes propositions pour l'avenir de notre pays.

Aux côtés des habitants de la 11ème circonscription, je continue mon combat pour l'éducation, pour la sécurité, l'emploi et pour notre niveau de vie.

Pour m'écrire

Parcours
Page parlementaire

Lettres du Député

Mai 2011
Mars 2011 (Trappes)
Décembre 2010
Mai 2010
Juin 2009

Rapports

Réussir l'école numérique

Budget 2011 (Défense)
Budget 2010 (Défense)
Budget 2009 (Défense)
Budget 2008 (Défense)

30 novembre 2011

Mon interview sur TV Fil 78


Ce jeudi 24 novembre 2011, je suis intervenu sur TV FIL 78 pour répondre à des questions concernant la pédagogie de l'économie. On m'a également interrogé sur l'annonce officielle de la candidature de Benoît HAMON, porte-parole du PS, aux élections législatives dans la 11ème circonscription des Yvelines. J'ai donc rappelé l'importance pour un candidat de mettre au service de sa circonscription des compétences acquises dans la société civile plutôt que se comporter comme un apparatchik parachuté à la recherche d'un poste. Concernant Benoit HAMON, alias Monsieur "Tout va mal", j'ai rappelé les graves conséquences économiques et sociales qu'aurait l'application du programme hollando-socialiste (60 000 enseignants supplémentaires, retour à la retraite à 60 ans, 300 000 emplois jeunes...). Depuis 30 ans, notre pays vit à crédit, et la France doit réapprendre à gérer son budget de manière rigoureuse, comme le font tous les ménages. On ne le dira jamais assez : la crise financière actuelle nous montre avant tout que ce n'est pas la fin du monde, mais la fin d'UN monde : celui de la dépense sans limite et sans contrôle....

29 novembre 2011

Les agences de notation : des thermomètres de l'économie


Ce mardi 29 novembre, j'ai répondu à l'invitation de la chaîne LCP pour débattre, dans l'émission "Ça vous regarde" (présentée par Arnaud ARDOIN), sur le rôle des agences de notation dans nos démocraties. Il est important de savoir que les agences de notation peuvent, certes, connaître des défaillances. Cependant, elles nous fournissent un diagnostic extérieur sur l'état de notre économie : elles nous montrent notamment que la France est malade de sa dette (près de 1 700 milliards d'euros), en vivant à crédit depuis plus de 30 ans. Les agences nous montrent aussi les conséquences graves des dépenses électoralistes et démagogiques qui ont été faites sans mesure dans le passé (retraite à 60 ans contre le cours de l'Histoire, ISF, 35 heures, nationalisations, 1 million de fonctionnaires en plus en 20 ans...), mesures irresponsables qui continuent de nous coûter très cher . Pour guérir notre pays, il faut désormais, baisser les dépenses publiques et, surtout, créer de la richesse. Mettre en place une fiscalité qui inciterait davantage à investir dans nos PME serait un signe encourageant.

26 novembre 2011

Sur BFM TV : réconcilions les Français avec l'économie !


Quelques jours après le colloque sur "la culture économique des Français", je suis intervenu, vendredi dernier, sur BFM Business face au journaliste Stéphane SOUMIER. J'ai rappelé le lien entre la culture économique d'un pays et le niveau de croissance, de pouvoir d'achat et d'emploi de ses habitants. Je me suis également interrogé : comment un peuple peut-il réussir, en pleine guerre économique mondiale, s'il ne connaît pas les règles du jeu de notre économie et s'il doute en permanence du système dans lequel évoluent pourtant tous ses concurrents ? En effet, je ne trouve pas normal que les Français détiennent le record de la défiance dans l'économie de marché (33% veulent l'abandonner contre 3% en Chine communiste...). De même, ce n'est pas logique, qu'avec tant d'atouts et de talents, les Français soient devenus le peuple le plus pessimiste du monde... Il faut donc d'urgence que l’Éducation nationale donne à nos jeunes l'envie d'être des acteurs de l'économie, et non plus seulement des spectateurs critiques. Il faut également que nos médias aient une approche plus pédagogique, plus objective de l'économie (moins de 10% des journalistes sont aujourd'hui formés en économie), en sortant d'un discours idéologique qui met au ban de la société nos entreprises. Enfin, il faut que nos élites (y compris les Députés) aient une approche plus pragmatique de l'économie, en passant d'une culture administrative de la taxe et de la dépense à une culture de la création de richesse.

24 novembre 2011

Perception de l'Economie et vérité des chiffres !


Parce que selon le Prix Nobel d'économie, Edmund PHELPS, "la France perd jusqu'à 1 point de croissance à cause de son déficit de culture économique", j'ai décidé d'organiser, mercredi dernier, dans le cadre de mon groupe d'étude parlementaire "Génération entreprise", un colloque sur la culture économique des Français. Devant près de 300 personnes, les intervenants ont rappelé l'importance pour nos concitoyens d'avoir des connaissances économiques pour ne pas être victimes des vendeurs professionnels de malheurs qui leur font croire qu'en France tout va plus mal qu'ailleurs (en matière d'inégalité, de pauvreté, de justice...). Ils ont également insisté sur la nécessité de passer d'une culture de la taxe et de la dépense publique à une culture de la création de richesse, en incitant notamment nos jeunes à créer, à innover, à entreprendre. Face aux discours apocalyptiques, il est urgent de rappeler la vérité des chiffres.

10 novembre 2011

Colloque sur la pédagogie de l'économie à l'Assemblée Nationale


Le 23 novembre prochain, j'organise à l'Assemblée Nationale un colloque intitulé "Réconcilier les Français et l'économie : mission impossible ?", dans le cadre de "Génération Entreprise", le groupe des Députés de l'Entreprise que je préside avec mon collègue Olivier DASSAULT. Entourés d'experts, d'économistes et de personnalités, nous essayerons de comprendre pourquoi les Français ont un rapport aussi complexe avec l'économie, et surtout, en cette période de crise, de tracer des perspectives d'évolution pour que notre pays puisse renouer avec la croissance, seule créatrice d'emplois.

Lire la suite

6 novembre 2011

Radio Canada : l’école numérique vue par un Député Français


Le 30 octobre dernier, Janic TREMBLAY, journaliste à Radio Canada, m’a interviewé, dans le cadre de l’émission Les Années Lumières. Il m’a notamment demandé les motivations qui m’avaient conduit à écrire l’ouvrage « Réussir à l’école avec le numérique » (Éditions Odile Jacob). Dans cet entretien, j’insiste sur la nécessité de faire bouger les lignes de la pédagogie pour la rendre plus active, plus collaborative. Détaillant l’expérience d’Élancourt, je souligne l’importance, pour les enseignants, de s’approprier pleinement ces outils. Car nos enfants ne nous ont pas attendus pour s’approprier Internet, les tablettes, les médias sociaux et numériques, etc. Mais s’ils maîtrisent tous les arcanes ludiques, ils ne savent ps toujours utiliser les ressources et les savoir-faire de ces technologies. Tout au long de nos échanges avec M. TREMBLAY, je développe l’idée que les compétences numériques s’affirment comme un des principaux enjeux de demain. D’autant que les outils liés à ces nouvelles technologies constituent un levier important de la réussite scolaire. C’est pour cette raison que je garde intact mon engagement pour ce dossier de l’école numérique, vecteur indispensable pour accompagner le changement, pour motiver les élèves, pour leur redonner le plaisir d’apprendre, et pour revaloriser le métier d’enseignant.

Pour écouter mon interview en MP3